L’histoire culturelle du Fuuta-Tooro Par Ibrahima Moctar Sarr

le 25 août 2010 - Envoyé par Ibrahima Sarr - 12 Commentaires - Lu 17555 fois.

On ne naissait ni Ceddo, ni peul-berger, ni cubbalo, on le devenait tout simplement selon son tempérament, ses aptitudes et les circonstances – la condition d’esclaves, elle, ne procède d’aucune essence. On devenait esclave à la suite des captivités de guerre. Ne dit-on pas que le vrai haal-pulaar n’émigre jamais définitivement tant qu’il peut, de […] Lire la suite