MAITH MC: Un des piliers du movement Hip Hop Sénégalais et Mauritanien

2 mars, 2008 - Envoyé par admin - Aucun Commentaire - Lu 2592 fois.

MaithMc Ne à galoya dans Le Quartier de Sysybé en1985 .II fait partie du peuple des Haal Pulaar (ceux qui parlent pulaar).Ses parents sont des bijoutiers, mais il aime tellement sa langue PUULAAR de temps à autre ce qui éveilla le jeune MAITH MC aux sonorités a capella et aussi aux valeurs décrites dans ses TEXTES traditionnelles. C’est en 2000 qu’il a commencé et ses goûts s’étendent aux rappeurs Foutanké .II est vrai que depuis plus de 6 ans, Maith Mc a apporté au mouvement Hip Hop une énergie créatrice débordante en de nombreux points de vue .Allant de la recouverte de thèmes traditionnels à l’expérimentation pure et dure de Nouveaux Rythmes, MAITH MC mixe les genres. Notons que sa renommée est à l’intérieur et déjà nationale avec ses plein Air, ses concerts & ses Harmattans. Ses nombreux morceaux sont à chaque fois une réussite sur le plan national ainsi son dernier Single sortie « leniam Lenniamagu » à été acclamée à sa sortie de la même manière que ses précédentes morceaux. Plus les années passent plus il semble que MAITH MC joue un rôle prépondérant dans la représentation du mouvement hip Hop sénégalais et celle de la Mauritanie dans la milieu « du fouta » .Ses nombreuses prestations donnent à ses live une énergie des plus chaleureuse et il faut en avoir vu au moins un pour en croire ses yeux. Au de la d’être Rappeur, MAITH MC se caractérise aussi par ses prises de position au niveau social .Ainsi, il participe sur beaucoup de programme de développement .Il a aussi beaucoup participe à la lutte contre le Virus HIV. Au travers de ses voyages et de ses rencontres, le rappeur MAITH MC développe un message gorge d’entrain, de conscience de soi et de la paix. MAITH MC apparaît comme une des voix prédominantes dans l’Horizon musical international africain.

Le jeune rappeur MAITH MC, dès Nouakchott, a produit sur fond propre un son qu’il a chanté en Puulaar titre du son « HALOBE PUULAAR MBALLENE DEMNGAL PUULAAR».  Il marque ainsi son entrée dans le mouvement rap. Très déterminé, MAITH MC n’est pas venu pour faire de la figuration.

MAITH MC signe son entrée officielle dans le mouvement rap. Ce jeune rappeur Mauritanien d’origine Sénégalais, vient de mettre sur le marché LE SON DE « HALOBE PUULAAR MBALLENE DEMNGAL PUULAAR « . Ce titre renvoie à tout ce que MAITH MC  ressent et voit. Ses chansons ont pour toile de fond les thèmes de la société. MAITH MC veut, comme tout nouveau venu, imprimer sa marque au rap. « Je développe les thèmes de la société, la politique, la culture, bref tout ce que je vois et ressens », avance le rappeur. Dans la chanson qui ouvre « Vision », le rappeur s’interroge sur les conditions des talibés. Il s’insurge contre la souffrance de cette couche. Mais, le rappeur l’aborde avec une touche originale puisque, dans le deuxième titre, il cite les causes qui sont à l’origine de tous les maux dont souffrent les enfants. Pour lui, tous ces problèmes ont pour fondement la lutte pour la conquête du pouvoir dans le continent noir. Par ailleurs, dans un morceau intitulé « Africa », MAITH MC plaide pour l’unité du continent. Le rappeur pense que c’est la seule voie pour sortir les pays africains du sous-développement. Dans une autre composition le rappeur chante les guerres qui fragilisent et divisent l’Afrique. Il appelle à un changement de mentalité. « Le moment est venu de s’unir pour penser ou repenser les stratégies, pour mettre l’Afrique sur les rampes du progrès. On ne peut pas continuer avec ces guerres éternelles. La nouvelle génération doit rompre avec tout ce mauvais héritage », lance le garçon. Il célèbre les figures qui ont marqué la vie politique du continent comme Samory Touré, Cheikh Ahmadou Bamba, El hadji Omar Foutiyou Tall, Patrice Lumumba entre autres.

Le jeune rappeur, venu de Fouata, affiche ses ambitions africaines. Il nourrit l’espoir de toucher un public large et varié. Il veut sortir le rap des confins du Sénégal ou de la Mauritanie. D’où l’interprétation des chansons en Français, en Anglais, en Pulaar, et en Wolof « Il ne faut pas chanter pour un public. Mais il faut faire des compositions qui vont intéresser des publics. Je veux que ma musique soit accessible à des personnes qui se trouvent dans les autres pays », indique l’artiste.L’amour que MAITH MC a pour le rap n’a pas de prix. D’ailleurs, il est prêt à affronter et franchir tous les obstacles pour devenir un rappeur connu dans la sous-région. C’est l’un de ses rêves du moment. Il a mis un plan pour concrétiser cette ambition. Il a prévu une tournée nationale pour faire la promotion de son single  et surtout se découvrir au public.

« On ne peut pas gagner grande chose au commencement. Au début de sa carrière, un artiste doit s’intéresser à sa promotion. Pour moi, le plus important ce n’est pas recouvrer l’argent que j’ai dépensé. Il faut d’abord se faire un nom.Le reste viendra », soutient-il. Ces propos témoignent que ce n’est la recherche du gain qui a poussé ce jeune Sénégalais à embrasser cette musique chaude.Entre la musique rap et MAITH MC c’est l’histoire d’une passion provoquée depuis les débuts de ce rythme né dans les années 70. MAITH MC est influencé par les formations Sénégalais Journal LE RENOVATEUR / Presse Mauritanienne

Share

Envoyé le: 2 mars, 2008

Sous la catégorie: art et esthétique, Musique et show-biz

Aucun commentaire

Aucun commentaire

Laissez une réponse

Nom *

Email *

Votre site