MUSIQUE: ‘’Souvenir n° 2″ de Baaba Maal, un album à remonter le temps et les mélodies.

22 septembre, 2011 - Envoyé par Ibrahima Sarr - 6 Commentaires - Lu 9351 fois.

‘’Souvenir n° 2’’, le nouvel album de l’artiste-musicien Baaba Maal, dont la sortie est prévue le jour de la Korité (fin du ramadan), offre un voyage à travers le temps, des lieux, des airs et autres mélodies, en rendant compte du parcours de l’artiste et de son groupe, le Daande Leñol.

Le sous-titre de ce disque de 12 titres enregistrés entre Londres (Royaume-Uni) et Dakar, ‘’Mélodies d’hier pour le futur’’, renseigne avec pertinence sur le travail artistique qui a été réalisé sur des airs connus, une option choisie pour effectuer le voyage auquel Baaba Maal invite le mélomane. L’art n’est pas seulement théorie, c’est un lieu de mémoire.

Il y a, dans ce nouveau produit, des noms de villes, de villages ou de pays, des personnages, des dates, autant de lieux de mémoire pour un artiste inspiré dans cette entreprise par la tournée effectuée en 2010 en Afrique centrale, dans le cadre de la célébration du 25ème anniversaire de son orchestre, le Daande Leñol.

Le premier titre, chanté en hommage à Saydou Kane (de Nioro du Sahel), est un prétexte pour jeter un pont entre différents groupes socioculturels et faire connaissance avec la cité religieuse de Madina Alla Hery, fondée par El Hadji Omar Foutiyou Tall lors de sa conquête vers l’Est.

A cette dose spirituelle s’ajoute une reconnaissance pour ‘’services rendus à la culture africaine’’ que l’on retrouve dans le morceau joué – sur l’air de ‘’Keme Bourama’’ – en hommage à l’intellectuel de gauche et homme de culture sénégalo-mauritanien, Mamadou Samba Diop alias ‘’Mourtoudo’’ (Le combattant, le révolté), décédé en juin 2009 à Nouakchott.

Une note acoustique très forte porte le disque et relie les morceaux les uns aux autres, de sorte que les instrumentistes (guitariste, koriste, flûtiste, joueur de hoddu ou de calebasse) font apprécier la pleine mesure de leur talent.

‘’Souvenir n° 2’’ – en écho à un premier volet sorti en 1996 – est le reflet du parcours de Baaba Maal, un condensé de ses influences, des étapes qui l’ont marqué et continuent de l’inspirer dans sa démarche artistique ainsi que les images et les sons qui vont avec. C’est pour ça qu’il ne peut être considéré comme un ’Best Of’.

On y retrouve des airs populaires réaménagés et interprétés librement (‘’Taara’’, ‘’Kaïra’’, ‘’Douga’’, etc.), avec un souffle nouveau et de nouvelles couleurs, même si pour une première écoute on peut rester sur sa faim avec la pourtant belle version du classique ‘’Mansaani Cisse’’…

Les souvenirs remontent aussi loin que l’évocation de ‘’Yelli Taare’’, premier groupe que Mbassou Niang (décédé en juin dernier), Mansour Seck et Baaba Maal ont fondé au début des années 1970 pour assumer la culture du terroir et de la communauté, la porter et en faire la promotion. Sur le titre du même nom, Maal chante le Fouta, ‘’terre de paix, de culture et de spiritualité’’ et énumère des noms de villages qui font sens.

Il y a, dans ce deuxième volume de ‘’Souvenirs’’, des titres comme ‘’Subalbe’’ (en hommage aux pêcheurs et, au-delà, aux peuples de l’eau), ‘’Ouvrier’’ (composition dédiée à ces travailleurs qui font vivre la société mais ne sont pas reconnus à leur juste valeur), une ode à Kawding Cissokho (décédé en juillet 2003), sur laquelle il est accompagné à la kora par le frère de ce dernier et au hoddu par Oumar Sall Barou.

Album à remonter le temps, ‘’Souvenir n°2’’ est aussi le lieu de s’arrêter pour faire, avec lucidité, le point des expériences qui ont jalonné la marche du Daande Leñol et ouvrir les portes sur un horizon d’espoir et de combat. Et le bonus dédié au défunt Mbassou Niang, le légendaire manager du Daande Leñol, loin d’être un simple a capella déclamé avec Mansour Seck, est en réalité une incitation à poursuivre le chemin ouvert il y a plus de quarante ans.

+++Par Aboubacar Demba Cissokho (APS)+++

Source: APS www.aps.sn)

Share

6 commentaires

ndiaye

2 décembre 2011 à 17:46    


baaba maal je t’adore gido lenol

Bocar SALL

10 janvier 2012 à 11:10    


Baaba Baydi MAAL, yoo Alla wele ma aan denndaangal yidbe kam e sehilaabe maa sabu ko mbadantaa leniol ngol koo ko huunde mawnde haa no feewi ga amen…

Abda Boubou Ba

2 février 2012 à 3:41    


yoo ala juunu nguurndam kala dariibe golle haa e jimri.Baaba Mal Ibrahiima Sarr.e sagataabe waabe no Haadii Aan en.on jaaraama.

Abda Ba.

oumar dahirou diallo

4 avril 2013 à 17:56    


dandee legniol yo yarou yeso et yo allah oudite labi kewni (amine)

anne alassane

21 août 2013 à 14:17    


yoallah nawru fuɓe yesso yaallah

anne alassane

21 août 2013 à 14:19    


yo allah ɓamtu pulaagu yako allah yiɗɗi nelaaɗo amine

Laissez une réponse

Nom *

Email *

Votre site